Entretien avec … Marine

Depuis ma plus tendre enfance, je pratique cette liberté que seul le naturisme peut offrir.

Ma maman, enceinte de moi, le pratiquait déjà.
Après ma naissance, mes parents ont continués à fréquenter des lieux naturistes. Je suis donc une enfant naturiste. Jʼy ai fait mes premiers pas, nourri les sangliers, appris à nager, pris mes premières vagues… à poil. Le bonheur à lʼétat pur.

Depuis, jʼai eu 2 frères, tous les deux convertis à lʼidentique au naturisme dès leurs naissances. Nous avons pratiqué le naturisme en famille…

Lorsque jʼai eu 18 ans, jʼai choisi de travailler en tant qu’animatrice enfant dans un domaine naturiste. Je ne me voyais pas travailler ailleurs ni autrement que nue. Jʼai adoré cette expérience alliant travail, simplicité, joie et vacances.

Le naturisme permet de se créer un cercle dʼamis éphémère puissant. Ce sont pour la plupart des « amis pour la vie » comme on dit. Car en plus de partager notre nudité sans complexe, nous partageons aussi les mêmes valeurs, la même philosophie de la nudité. Nous partageons des repas, des randonnées, du sport, des soirées… des moments ancrés à jamais dans nos mémoires et nos souvenirs, et qui nous ont construits.

Il nʼy à rien de « sale » ou « dʼérotique » ou même de « pervers » dans la pratique du naturisme! Ce sont de véritables valeurs partagées par de plus en plus dʼadeptes à cette pratique. Nous naissons nus et égaux. A nous de choisir la façon de lʼassumer et de la pratiquer.

Ce mode de vie est maintenant tellement encré profondément en moi que devoir porter un maillot de bain en été sur des plages… n’est pas envisageable!

La pratique du naturisme est aussi une thérapie. Cela mʼa permis dʼêtre en harmonie avec mon corps, et de mʼaider à appréhender la période difficile de lʼadolescence. Les seins qui poussent, les poils qui apparaissent, la voix qui change pour les hommes….

Pour ma part, je suis passée par des prises de poids puis par des phases où jʼétais plus « mince ». Le naturisme a clairement joué un rôle dans lʼacceptation de mon corps, de qui je suis aujourd’hui, cʼest à dire une femme libre et bien dans ses baskets. Aujourd’hui je nʼai aucun mal à être nue devant mes parents, mes amis et autre …Jʼai des vergetures, quelques kilos en trop, des seins abimés. Mais cela fait partie intégrante de mon histoire, et le naturisme me fait mʼassumer naturellement et me sentir vivante, bien dans ma tête, même face au regard des autres, que je ne vois plus.

Le regard des autres dans le naturisme est dʼailleurs bienveillant.
Que ça soit envers les enfants, les ados, les adultes et les personnes âgées. Il nʼy a que dans cet environnement où je me sens bien, acceptée et valorisée. Jʼai vu tous types de corps: gros, minces, petits, grands, jʼai aussi vu des personnes handicapées (physiques et mentales), des personnes ayant eu un cancer, des femmes avec une ablation de sein…. toutes ces « différences » vivent en paix et en harmonie, ensemble. Il sʼagit de tolérance. Cerise sur le gâteau, cela mʼa ouvert lʼesprit depuis toute petite en ce qui concerne les maladies, les handicaps, le jugement et la tolérance.

Enfin, le naturisme est plus qu’une mentalité, cʼest un style de vie au quotidien. Chez moi, dès que je le peux, je suis nue, en plus dʼêtre bon et vivement recommandé pour la santé, cela fait respirer mon corps de ce carcan que sont nos vêtements.

Jʼai ainsi réussi par ma pratique et par la communication à convertir certains de mes amis
« textiles » au naturisme. Réticents la première fois et pleins de stéréotypes sur la pratique du naturisme, lʼidée a fait du chemin dans la tête de certains qui ont franchis le cap en douceur à mes côtés. Le fait dʼen parler ouvertement à mon entourage est un véritable travail de fond. Ce nʼest pas pour autant que mes relations aux autres ont changées ou que leurs regards à mon encontre sʼest modifié. Ils lʼacceptent et nous en discutons, je réponds à leurs interrogations et les rassurent. Je souhaite faire tomber les préjugés face à cette pratique naturelle et encourager les gens à franchir le pas.
Nous devons servir dʼexemple aux nouvelles générations et à tout le bien être que nous apporte le naturisme dans nos vies. Aujourd’hui jʼattends avec impatience mes prochaines vacances pour retrouver mes amis, partager dʼautres moments forts, et grandir plus encore, le tout, nue!

Marine, 26 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *